Home / Enfant / Créer de la créativité

Créer de la créativité

Aujourd’hui, mon amie Angela et moi avons eu la chance d’entendre quatre merveilleux auteurs pour enfants au Oxford Literary Festival : Jonathan Stroud, Tamsyn Murray, SF Said et Lauren St John. En tant qu’écrivains nous-mêmes, nous étions très excités d’entendre tous les conseils que le quatuor pouvait nous donner et nous étions soulagés qu’ils soient tous arrivés ici malgré la neige et les vents arctiques.

Il y a quelques années, Jonathan Stroud a lancé une campagne ” Liberté de penser ” afin de répondre à une prise de conscience inquiétante que les enfants, de nos jours, n’avaient peut-être pas le temps d’être créatifs. Les pressions de l’école (augmentation des devoirs) et de la technologie (tablettes, téléphones intelligents, etc.) signifient que les enfants n’ont peut-être pas le temps d’arrêt nécessaire pour rêver et simplement être.

La conférence d’aujourd’hui, intitulée ” Soyez créatifs “, a été l’occasion pour Stroud et les autres d’offrir au public des anecdotes sur ce qui les a incités à devenir créatifs.

Jonathan nous a dit que sa mauvaise santé durant son enfance l’a amené à passer beaucoup de temps à dessiner et à créer ses propres jeux (qui ont récemment été mis au jour dans le grenier de ses parents lors d’un vidage).

Tamsyn a parlé d’une de ses amies, avec qui elle échangeait des lettres folles, et a aussi conçu son propre livre’Choose Your Own Adventure’ (J’adorais ça quand j’étais plus jeune).

SF Said nous a offert une photo de lui jeune, vêtu d’un costume de super-héros fait maison, comprenant un short, un t-shirt, un bouclier et des lunettes de natation sur ordonnance. Il dévore les bandes dessinées de Marvel et crée son propre super-héros, Black Cat, qui, à en juger par l’illustration qui l’accompagne, est extrêmement musclé. Il n’est pas surprenant que le premier livre de Saïd, Varjak Paw, parle d’un chat avec des compétences étonnantes en arts martiaux (j’aimerais dire que mes deux chats ont les mêmes capacités, mais ils n’en ont vraiment pas – ils ont même trop peur d’ouvrir la chatière et de la frapper pathétiquement jusqu’à ce que l’un de nous ouvre la porte).

Lauren St John a grandi au Zimbabwe (anciennement Rhodésie) et a passé une grande partie de son enfance dans une sorte de ferme à gibier que ses parents dirigeaient. Cela lui a permis d’observer de près des créatures telles qu’un bébé girafe et des pythons et elle s’est amusée à passer des heures à les dessiner et à lire (et relire) les livres qu’ils avaient dans la maison.

À ce moment, il y a eu une brève pause dans la séance pour mettre à l’épreuve la capacité des quatre équipes à dessiner. Jonathan a pris les suggestions de l’auditoire avec seulement deux stipulations : il fallait que ce soit un animal et qu’il porte quelque chose. Lauren et SF ont fait mieux – les suggestions étaient plus gentilles et plus, euh, normales de la part des participants précédents. Lauren a été invitée à dessiner une girafe portant des bottes de foin et SF a dû dessiner un chien… portant un costume de chat.

Maintenant que le public avait commencé à ricaner, les demandes devenaient plus audacieuses. On a demandé à la pauvre Tamsyn de dessiner un pangolin portant un aqua-poumon. Mon amie Angela et moi ne savions même pas ce qu’est un pangolin (je pensais que c’était un mélange entre un pingouin et un violon, ne me demandez pas pourquoi. En fait, je viens de demander à mon mari et il pensait que c’était aussi un instrument de musique). Pour votre information, il s’agit d’une photo d’un pangolin (mais ne portant pas d’aqua-poumon).

About breathtaking Life

Check Also

L’Arbre aux Mensonges – un vrai gagnant de prix

Cela fait un petit moment que je n’ai pas écrit de critique pour mon Défi …

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *